Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Accueil La Cie Spectacles peer 4 Peer 1 4 pouces 1 vidéo 4 pouces vidéo 4 pouces 1er juillet 2013 photos 4 pouces Breiz o veva 1 Breiz o veva vidéo Topaze 1 Rouge 1 Zones Troubles  photos zones troubles photos zones troubles repets en milieu médicalisé Contact 

4 pouces 1

Mesurer, analyser ... Mesurer, cadrer ... Mesurer, maîtriser ...Et puis renaître, se découvrir, se reconstruire, se permettre, s'envoler ...De la nécessité de structurer pour accéder à la liberté.Les huit danseuses évoluent dans cet espace qui leur est donné, technicitémaîtrisée, diluée dans de faux semblants, jeux, explosions d'énergies,improvisations, sorties de cadre !La musique de Bach pose une technique, d'autres s'en emparent, la déstructurent,la restituent dans leur propre univers.Une création inspirée de la grande période de la Renaissance.

" Quatre pouces font une paume "

Des photos

le dossier de présentationscolaires et théâtres

voir vidéos1er juillet 201315 mai 2012

Le spectacle en milieu médicalivideos

Cliquez ici pour éditer le texte

Lundi soir, nous avons vu un spectacle de la Compagnie Plurielles à Taluyers, dans le parc du château Talluy. J'ai été très emballé, et ça m'a inspiré une interprétation personnelle : "Il y a un acteur qui dit Léonard de Vinci. Il y a des peintres qui mesurent les proportions du corps. Il y a des mannequins de bois qui prennent la pose. Il y a le cercle, symbole du centre de l'Univers, de l'Homme de Vitruve. Il y a des artistes à la recherche obsédante de la perfection, de la rigueur. Il y a leur succès, quand ils passent de l'autre côté du cercle. Il y a les danseuses habillées des cercles. Il y a la joie du succès. Puis, il y a des soubresauts, des imperfections. Il y a le temps qui passe avec sa grande robe blanche. Il y a le temps qui remonte la scène, qui revient au point zéro, comme dans un cercle. Il y a l'anéantissement avant la renaissance. Puis dans un dernier élan d'humanisme, il y a l'acteur qui dit à nouveau Léonard de Vinci. Et il y a des apprentis qui mesurent à leur tour les proportions du corps. Le cercle, c'est le rythme, c'est l'infini, c'est le recommencement. Au travers de l'Homme de Vitruve et de la Renaissance, la Compagnie Plurielles nous résume finalement la quête éternelle de l'Art : les époques, les écoles et les mouvements artistiques qui se succèdent dans la recherche de la beauté et de la perfection. La Compagnie Plurielles nous offre plus qu'un spectacle de danse : elle nous interroge sur l'histoire de l'Art et sa place dans notre évolution..."Jean Claude Caissard

En ce qui concerne la représentation de lundi, j'ai eu l'immense privilège (contrairement à vous !) de voir le spectacle depuis les gradins et ça a été un réel moment d'émotion. Je ne suis pas qualifié pour juger le niveau technique (qui me semble par ailleurs excellent) mais j'ai ressenti une réelle harmonie, une réelle cohésion entre vous. J'ai perçu cet instant rare où la grâce et la beauté de chacune d'entre vous se révèlent par et à travers les autres et irradie le public. Des instants forts et éphémères où la scène se transforme en une grosse pelote d'émotion qui envahit le cœur de chacun.Lorsqu'on est sur scène, il peut être frustrant de ne pas pouvoir vivre les émotions que le spectateur ressent. Le spectateur lui peut-être comblé par les émotions que lui procure un spectacle mais il ne vivra jamais de l’intérieur ces instants magiques ressentis sur scène ..... frustrant, non?Christian Fine





Cie Plurielles - Danse contemporaine

Compagnie Plurielles - 06 20 51 58 64